יֵשׁוּעַ ,Yéchoua, ce Messie juif venu parmi nous !

Classé dans : Articles | 0

יֵשׁוּעַ  ,Yéchoua, ce Messie juif venu parmi nous !

En lisant le Tanach (Ancien testament) ou Bible hébraïque, je reconnais que je peux trouver des passages ou des versets bibliques qui parlent de Yéchoua (Jésus, dont le nom signifie en hébreu, Dieu sauve) et qui sont aussi attestés par la Brit Hadassa (Nouveau Testament), une partie de la Bible des chrétiens.

bibleouverte

Je tiens à signaler d’abord que pour les chrétiens, l’Ancien et le Nouveau Testament composent leur Bible. Pour les Juifs, ils ne reconnaissent que l’Ancien testament. Si le mot « testament » peut gêner certaines personnes, il s’agit tout simplement de la traduction en hébreu du mot « brit » ou du grec « diathékê » qui veut dire « alliance ».
Je schématise un peu sans entrer dans les détails de l’étymologie car mon but est de comprendre si le Messie attendu est bel et bien Yéchoua ou Jésus.
J’ai lu récemment le chapitre 5 de l’Evangile de Jean dans la Brit Hadassa (Nouveau Testament) et quelques versets intéressants me font réfléchir. Yéchoua dit ceci :
« Ne pensez pas que moi, je vous accuserai devant le Père ; celui qui vous accuse c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. Car, si vous croyez Moïse, vous me croiriez aussi, parce qu’il a écrit à mon sujet. Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ? » (Jean 5 versets 45 à 47).
Il s’adressait dans le texte aux Pharisiens de l’époque qui ne croyaient pas en lui en tant que Messie d’Israël. Si nous lisons bien le texte, Yéchoua ou Jésus cite Moïse comme étant celui qui a déjà parlé de lui dans la Torah. En effet, Moïse a fait mention de Yéchoua dans le livre de Deutéronome chapitre 18 verset 15 à 19 :
« L’Eternel ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d’entre tes frères, un prophète comme moi : vous l’écouterez ! Il répondra ainsi à la demande que tu fis à l’Eternel, ton Dieu, à Horeb, le jour de l’assemblée, quand tu disais : Que je n’entende plus la voix de l’Eternel, mon Dieu, et que je ne voie plus ce grand feu, afin de ne pas mourir. L’Eternel me dit : ce qu’ils ont dit est bien. Je leur susciterai du milieu de leurs frères, un prophète comme toi, je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai. Et si quelqu’un n’écoute pas mes paroles qu’il dira en mon nom, c’est moi qui lui en demanderai compte. »
Dans ce texte, Moïse se distingue bien d’un autre prophète que lui. Alors, la question qui peut se poser est celle-ci : Pourquoi applique-t-on ce verset à Yéchoua ? On peut très bien l’attribuer à David ou à un autre prophète du Tanach, comme Esaïe ou Jérémie?
Je dirai que s’il s’agissait du roi David, ce n’est pas possible car il n’a jamais exercé une fonction de prophète car Dieu a toujours suscité des prophètes à ses côtés comme le prophète Nathan par exemple, qui lui a reproché son adultère avec Bath-Schéba.
En ce qui concerne les autres prophètes, je ne l’affirme pas non plus car dans le verset 10 de Deutéronome 34 il est dit : « Il n’a plus paru en Israël de prophète semblable à Moïse, que l’Eternel connaissait face à face ». Il est clair ici qu’aucun autre prophète que ce soit Jérémie ou Esaïe n’ont eu de relation particulière comme Moïse avec Dieu et surtout de l’avoir vu face à face. Par contre, lorsque Moïse dit dans Deutéronome 18 cité plus haut : « l’Eternel ton Dieu te suscitera du milieu de toi, d’entre tes frères, un prophète comme moi… ». Cela sous-entend  « un prophète comme moi qui a vu Dieu face à face » en restant dans la logique du chapitre 34 de Deutéronome.
imagemoise
Les autres prophètes ne peuvent pas égaler Moïse. Ce dernier est un grand prophète pour les Juifs de tout temps. Etant donné qu’il avait une très grande proximité avec Dieu et comme disaient certains sages : « Avant Moïse et après Moïse, il n’y a que Moïse. ».
Mais à qui Moïse faisait-il référence dans ce chapitre 18 de Deutéronome sinon à Yéchoua le Messie ! Il est plus qu’un prophète. Il est aussi Roi et il est aussi souverain sacrificateur. Les 3 fonctions remplies par une seule personne et qui fait donc de lui « LE MESSIE »! Aucun autre ne l’égale dans ce domaine. Moïse n’a jamais été souverain sacrificateur car c’était son frère Aaron qui exerçait cette fonction.