יֵשׁוּעַ ,Yéchoua, ce Messie juif venu parmi nous !

Classé dans : Articles | 0

 1. Yéchoua le Messie est prophète

Beaucoup de passages dans la Bible décrivent Yéchoua comme un prophète. Pour reconnaître un vrai prophète d’un faux, il faut que ce qu’il dît se réalise, autrement il est reconnu comme un faux et mérite la sanction de Dieu comme le faux prophète Hanania devant le prophète Jérémie ; « Mais si un prophète prophétise la paix, c’est par l’accomplissement de ce qu’il prophétise qu’il sera reconnu comme véritablement envoyé par l’Eternel »(Jérémie 28 : 9).
Une des prophéties que Jésus a prononcée concerne la destruction du temple en l’an 70 de notre ère. Cela se trouve dans Luc 21 : 5 « Comme quelques-uns parlaient des belles pierres et des objets apportés en offrande qui faisaient l’ornement du temple, Jésus dit : Les jours viendront où, de ce que vous voyez, il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée. »
En l’an 70, l’histoire a démontré que cette prophétie s’est réalisée lorsque l’historien Flavius Josèphe a décrit des évènements de révoltes de Juifs dès l’an 66 contre des troupes romaines, à commencer par Massada et se termina à Jérusalem. Des zélotes ont pris en otage dans l’enceinte de Jérusalem des Juifs afin qu’ils ne se rendent pas à l’armée romaine. Cette dernière, sous la direction de Titus a fini par mettre le feu au temple et tuait des milliers de Juifs.
Par ailleurs, un autre historien (Eusèbe de Césarée) relatait aussi ces évènements en précisant que seuls les chrétiens ont pu échapper à ce massacre étant donné qu’ils s’appuyaient sur la prophétie de Jésus dans le même passage au verset 20 à 21de Luc 21 : « Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche. Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes, que ceux qui seront au milieu de Jérusalem en sortent, et que ceux qui seront dans les champs n’entrent pas dans la ville. ». Ces chrétiens sont partis bien avant l’invasion de l’armée romaine et se sont réfugiés à Pella.
menorah
Dans le même passage, au verset 12 et 13 de Luc 21, Jésus prophétisait aussi à ses disciples d’une persécution qui allait venir sur eux directement bien avant la destruction du temple, c’est pourquoi, sa prophétie commence par ces mots : «  Mais avant tout cela, on mettra la main sur vous, et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous arrivera pour que vous serviez de témoignage». En effet, vers l’an 30, les disciples vont connaître une grande persécution. Etienne fut lapidé à cause de sa foi en Jésus (Actes 7 : 57-58). Jacques fut assassiné par Hérode (Actes 12 : 2) et Pierre fut emprisonné (Actes 12 : 3) et plus tard, Saul qui approuvait le meurtre d’Etienne et qui était un grand persécuteur de l’église, devenait aussi chrétien à son tour et son nom fut changé en Paul. C’est le grand apôtre Paul qui fut aussi mis en prison à son tour et comparut devant des gouverneurs comme Félix (Actes 24) ensuite le gouverneur Festus (Actes 25). Il fut traduit également devant le roi Agrippa (Actes 26) pour servir de témoignage selon les prophéties de Jésus.

 2. Yéchoua le Messie est Roi

Les prophètes de l’Ancien testament ont annoncé sa venue en donnant ses caractéristiques royales.  Tout d’abord, le prophète Esaïe dans le chapitre 9 verset 5 de son livre : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu-Puissant, Père éternel, Prince de la paix. »
dropofwatercrown
Puis le prophète Michée au chapitre 5 de son livre au verset 1, précisera encore sa royauté en disant : « Et toi Bethléem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi, Celui qui dominera sur Israël, et dont les activités remontent aux temps anciens, aux jours de l’éternité. »
Des siècles plus tard, à la naissance de Jésus, le roi Hérode fut furieux d’apprendre par des Mages venus d’Orient qu’à Bethléem était né le roi des Juifs. Cela a bien confirmé la prophétie de Michée (Matthieu 2 : 3-12). Ces Mages ont rendu hommage à ce bébé emmailloté dans une crèche, à la manière digne d’un roi (en lui offrant de l’or, de l’encens et de la myrrhe).
Lorsque Jésus entra dans Jérusalem, acclamé par « une multitude de disciples », il était tout simplement en train d’accomplir la prophétie de Zacharie au chapitre 9 verset 9 : « Sois transportée d’allégresse fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici ton roi vient à toi ; il est juste et victorieux, il est humble et monté sur un âne, sur un âne, le petit d’une ânesse. »
Lorsqu’il était sur cet ânon en faisant une entrée triomphale à Jérusalem, « toute la multitude des disciples, saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus. Ils disaient : Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur ! Paix dans le ciel et gloire dans les lieux très hauts ! » (Matthieu 19 : 37).
Enfin, vers la fin de sa vie, quand Jésus fut traduit devant Pilate, celui-ci lui posa la question suivante, après l’avoir entendu affirmer que son royaume n’est pas d’ici-bas. « Pilate lui dit : tu es donc roi ? Jésus répondit : tu l’as dit, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. Pilate lui dit : qu’est-ce que la vérité ? » (Jean 18 : 37-38).