De la religion à la foi véritable

Classé dans : Du vécu | 0
Je suis né en Syrie dans un milieu orthodoxe conservateur. Issu d’une famille religieuse, j’ai reçu une éducation chrétienne traditionnelle dont la ligne principale était le respect, la tolérance et l’amour du prochain.
Très jeune, j’avais acquis une grande foi en Dieu. Mes certitudes religieuses étaient durement mises à l’épreuve au fil des années ; Face à une réalité de guerre, de violence et de haine en totale contradiction avec les préceptes de Dieu, je me rendais compte de la vanité de la vie dans un monde proche oriental corrompu et purement matérialiste dans lequel l’amour de Dieu et la vérité faisaient tant défaut. Dans ces circonstances, ma foi en Dieu souffrait terriblement. Rêvant alors d’un monde meilleur, où les valeurs de Dieu seraient mieux admises et respectées, j’ai émigré en France en quête désespérée de Dieu, de vérité et de justice.
 jeunehomdesesp1
Dans ce nouveau monde, j’ai peiné à trouver le chemin de la vie que je recherche depuis si longtemps et mes questions existentielles restaient toujours sans réponses ; C’est un monde encore plus mauvais étant matérialiste à l’extrême et dépourvu de sens moral. Une fois de plus, le même constat s’imposait : l’amour de Dieu et de sa vérité ne font définitivement pas partie de ce monde.
A vingt ans, j’arrive déjà à la conclusion que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue, tant elle m’est devenu insupportable ! Rien ne pouvait combler ce vide à l’intérieur qui ne cesse de grandir en moi ; Car ni mes hautes études réussies brillamment, ni mes activités sportives, ni même les sorties en groupes avec les jeunes de mon âge n’ont réussi à me satisfaire. Dans toutes ces choses, j’avais la certitude totale de passer à côté de la vraie vie !
 jeunehomdesespbis
Un jour, j’ai rencontré des chrétiens qui m’ont parlé de l’amour de Dieu révélé en Jésus-Christ. Il s’agit d’un amour venant d’un autre monde que le nôtre, celui d’en haut. En effet, j’étais arrivé à la conclusion que notre monde ici-bas était incapable de produire ce genre d’amour. Ces chrétiens m’ont expliqué que Jésus était l’incarnation personnifiée de l’amour de Dieu sur terre.

En allant à la croix, Il a accepté de donner sa vie par amour pour nous. Il ne l’a pas seulement dit, mais il l’a fait selon sa parole dans Jean 15 verset 13 : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ». Ils m’ont aussi parlé de la vérité incarnée. Celle-ci est une personne vivante conformément à sa parole dans Jean 14 verset 6 : « Je suis le chemin, la vérité et la vie ». En effet, Jésus n’est pas seulement une vérité, il est la vérité. Il n’enseigne pas un des chemins qui mène vers Dieu le Père, il est le seul chemin. Il n’enseigne pas une vie de piété qui peut plaire au Père, Il est la vraie vie !
J’ai commencé à lire l’Evangile de Jean et à saisir peu à peu la teneur des paroles de Dieu.
 biblepriere1
J’ai réalisé à ce moment-là que ce livre exceptionnel contenait toutes les réponses à mes questions existentielles ! Ce fut un tournant dans ma vie le jour où j’ai expérimenté la rencontre avec celui que mon âme cherchait désespérément. J’ai compris alors que, non seulement l’amour est un attribut de Dieu selon 1jean4 : 8 mais il s’est aussi manifesté en la personne de Jésus-Christ, et qu’il m’est désormais possible de m’approcher de Dieu en ayant une relation de cœur à cœur avec Lui. Pour moi, cela change toute la donne.
Ma religion chrétienne orthodoxe intellectuelle fondée sur des rites et des traditions humaines a enfin cédé la place à une foi vivante manifestée dans une relation personnelle avec l’être divin.
Aujourd’hui, mes péchés sont pardonnés parce qu’un jour Jésus-Christ a payé le prix. Sur la croix, il a pris sur lui mon châtiment afin que je puisse être sauvé du jugement de Dieu. Par sa mort, il m’a libéré de la puissance du péché et par sa résurrection, il m’a libéré de la puissance de la mort.
 hommesouriant1 Jésus-Christ m’a vraiment redonné le goût de vivre en sorte que j’ai pu retrouver pleinement la saveur de la vie. C’est pourquoi, je peux dire maintenant que la vie vaut vraiment la peine d’être vécue !
                                                                                                        Amin IBRAHIM