C’est une étude de la Bible en 10 étapes vitales qui permettra au lecteur (ou le challenger, celui qui se lance un défi à lui-même) d’arriver à prendre la grande décision de sa vie !
C’est un peu spécial de définir ainsi le mot challenger qui veut dire à la base « concurrent ». C’est la définition que nous voulons donner à ce mot dans ce contexte particulier, alors nous sommes désolés pour ceux qui sont « puristes » en terme de définition.

stopwatch

Avant de vous lancer dans ces 10 étapes du parcours, il faut vous rappeler que tout challenge consiste à avoir du courage et de la persévérance pour arriver à l’objectif ; Voulez-vous relever le défi d’aller jusqu’au bout ? Allez-y à votre rythme et comme dans toute étape, ne vous essoufflez pas en chemin !

PREMIERE  ETAPE

Nous débutons notre parcours par la première lettre de ce mot « CHALLENGER » et c’est la lettre C.

Chute :

chute1

Si nos 10 étapes nous dirigent vers un seul but  qui est de découvrir Dieu ou du moins d’entrer en contact avec Lui, c’est parce qu’il y a aussi un commencement, un début et nous pouvons nous poser la question de savoir, pourquoi est-ce si difficile d’arriver à ce but ? Pourquoi, les hommes ont du mal à entrer en contact avec Dieu ? Qu’est-ce qui s’est réellement passé pour que cette relation de l’homme avec son Créateur ait été rompue ?
Tout débute dans la Création, décrite dans la Bible, dans le livre de la Genèse au chapitre 3
3.1
 Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?
3.2
 La femme répondit au serpent: Nous mangeons du fruit des arbres du jardin.
3.3
 Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.
3.4
 Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point;
3.5
 mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.
3.6
 La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea.
3.7
 Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures.
3.8
 Alors ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.
3.9
 Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit: Où es-tu?
3.10
 Il répondit: J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.
3.11
 Et l’Éternel Dieu dit: Qui t’a appris que tu es nu? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger?
3.12
 L’homme répondit: La femme que tu as mise auprès de moi m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé.
3.13
 Et l’Éternel Dieu dit à la femme: Pourquoi as-tu fait cela? La femme répondit: Le serpent m’a séduite, et j’en ai mangé.
3.14
 L’Éternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.
3.15
 Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.
3.16
 Il dit à la femme: J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi.
3.17
 Il dit à l’homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre: Tu n’en mangeras point! le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie,
3.18
 il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l’herbe des champs.
3.19
 C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.
3.20
 Adam donna à sa femme le nom d’Eve: car elle a été la mère de tous les vivants.
3.21
 L’Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.
3.22
 L’Éternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement.
3.23
 Et l’Éternel Dieu le chassa du jardin d’Éden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris.
3.24
C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Éden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie.
Avant de commencer notre parcours, nous allons lire dans Genèse 2 aux versets 15 à 17 ce que Dieu a dit à l’homme :
« 2.15
 L’Éternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder.
2.16
 L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin;
2.17
 mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.
2.18
 L’Éternel Dieu dit: Il n’est pas bon que l’homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui. »
Si vous remarquez bien, la femme n’était pas présente lorsque Dieu donna l’ordre à l’homme de ne pas manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Nous pouvons supposer que c’est Adam qui en informera Eve par la suite car au verset 18 du chapitre 2, Eve n’était pas encore créée par Dieu.
Plus tard, lorsque celle-ci se retrouve seule face au serpent, nous assistons à leur dialogue (Genèse 3).

 

 ————————————
Premier test :
Le serpent débute sa phrase en mettant le trouble dans le cœur d’Eve. En effet, elle est peut-être une proie plus facile à atteindre car elle n’était pas présente lorsque Dieu a parlé à Adam. Mais on voit à travers sa réponse au verset 2 qu’elle a bien su répondre au serpent en reformulant les paroles que Dieu a dites à Adam.
« La femme répondit au serpent: Nous mangeons du fruit des arbres du jardin.  Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. »
Pour ce premier test, Eve n’est pas tombée dans le piège.

girlrunnerbehind

Le serpent dit « Dieu a-t-il réellement dit : vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? ». C’est une phrase pleine de mensonges car Il veut faire croire à Eve que Dieu ait interdit tous les arbres du jardin. Le serpent avance une affirmation déguisée et pas du tout franche. Il passe par un raccourci et veut tout de suite présenter Dieu aux yeux d’Eve comme étant l’Auteur de tous les interdits.
Aujourd’hui, c’est exactement le même stratagème que le serpent utilise pour détourner les gens de Dieu. Il présente l’interdit comme une privation intolérable ! Combien de fois des personnes ne veulent pas de Dieu car elles pensent qu’à partir du moment où elles connaissent Dieu, elles seront privées de liberté ! Quelqu’un a dit à un pasteur un jour « vous qui êtes chrétien protestant, qu’est-ce que vous avez le droit de faire ? ».
Dans la tête de beaucoup de nos contemporains aujourd’hui, Dieu = interdits. C’est malheureux de réduire Dieu à ce stade car I’homme l’enferme « dans une boîte » qui ne correspond pas du tout à la réalité. Malheureusement, ce sont les hommes eux-mêmes et parfois des religieux qui donnent cette image d’un Dieu de tous les interdits, des règles strictes à observer etc… ; mais le Dieu que nous connaissons n’est ni le Dieu de la religion ni des religions mais c’est un Dieu de relation.
Deuxième test :
Le serpent tente sa deuxième stratégie étant donné qu’Eve a su répondre à la première : « Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal ». Il joue à fond la carte du mensonge « vous ne mourrez point ». Sa réponse est franche et directe contrairement à la première fois. Il veut faire apparaître le fait de quelque chose « d’énorme » et le fait passer dans un effet de surprise indignée ! « Dieu sait que…vos yeux s’ouvriront » ; il ajoute un autre mensonge pour attiser le désir et l’ambition d’Eve comme si le serpent savait bien quelle était la véritable intention de Dieu, à savoir qu’Il trompe l’homme.
Pour couronner le tout, étant donné qu’il est un habile séducteur, il va mélanger le faux avec le vrai en ajoutant la phrase qui tue « vous serez comme des dieux » ! En d’autres termes, c’est parce que Dieu ne veut pas que vous soyez comme lui qu’il vous interdit de manger cet arbre de la connaissance du bien et du mal. En quelque sorte, le serpent veut dire que Dieu est jaloux et ne veut pas que quelqu’un soit égal à lui.
En réalité, qui peut être égal à Dieu ? C’est une sottise de croire que quelqu’un qui a été créé peut être égal à Celui qui l’a créé ! Je ne sais pas si je me fais comprendre ; C’est vrai que Dieu ne veut pas d’égal à lui puisqu’à ce moment-là, il n’est plus Dieu. Mais Le serpent veut miroiter un Dieu fabriqué de toute pièce par lui pour détourner Eve et Adam. Dieu qui est la générosité et la bonté mêmes, le serpent veut lui esquisser un portrait avarice, concurrent et jaloux !
« La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence ; elle prit de son fruit et en mangea ; elle en donna aussi à son mari qui était auprès d’elle, et il en mangea. »
Pour ce deuxième test, Eve est tombée dans le piège
Elle a été d’abord séduite par les paroles du serpent et cela a dû mûrir en elle et le fait d’avoir admiré et convoité cet arbre l’a totalement fait perdre pied. Elle a fait le choix de goûter à l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Par ce désir d’être égal à Dieu, Eve et Adam ont consciemment désobéi à Dieu. Pourtant, Dieu leur a donné un ordre qui sera suivi de conséquence en cas de désobéissance « vous mourrez ». Ils ont tout de même choisi d’écouter la parole du serpent plus que la parole de Dieu. Ils ont fait plus confiance au serpent qu’à Dieu. C’est le désir d’être indépendant, d’être égal à Dieu qui a poussé l’homme à aller au-delà des limites que Dieu a fixées.

 

adametevejardin

Etre comme Dieu, savoir ce qui est bien et ce qui est mal et diriger sa propre vie à sa propre guise. La racine du péché c’est cette désobéissance de l’homme vis-à-vis de Dieu ou en fin de compte c’est le désir de l’homme d’être son propre dieu.
« Le chemin de la rébellion met le plaisir immédiatement avant ses conséquences éventuelles, et notre propre perception de ce qui est bon pour nous est en opposition avec ce que Dieu nous a dit à propos de nous-mêmes et de son monde. Péché est le nom de cette séparation d’avec Dieu qui commence par l’abandon de la confiance dans la bonté et dans l’amour de Dieu. » (D. Atkinson, the Message, p.86-87).
Comme le premier couple, Adam et Eve, nous avons la liberté de choisir et de porter la responsabilité de nos choix ; mais comme le disait Jean-Paul Sartre : « Ne pas choisir c’est déjà choisir ! ». Je vous pose donc la question : Dans quel camp êtes-vous ?
Les conséquences de cette désobéissance sont nombreuses pour Adam et Eve ainsi que pour le serpent. Mais la plus dure c’est le fait que Dieu ait éloigné l’homme de sa présence et l’a chassé du jardin : « l’Eternel Dieu dit voici l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger et de vivre éternellement. Et l’Eternel Dieu le chasse du jardin d’Eden, pour qu’il cultive la terre, d’où il avait été pris. » (Genèse 3 versets 22-23).

interdit

Malheureusement, ce péché est devenu universel et tous les êtres humains ont hérité cela comme les Ecritures nous l’affirment : « Car, comme par la désobéissance d’un seul homme, beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l’obéissance d’un seul, beaucoup seront rendus justes ».
Nous expliquerons plus tard la deuxième partie de ce verset ; mais notre première étape se termine ici. Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour la suite.

http://sosgospelforall.com/wp/la-lettre-h/