Pour ceux qui veulent devenir enfants de Dieu

Classé dans : Articles | 0
CONSEILS POUR CEUX QUI VEULENT ETRE SAUVES ET DEVENIR ENFANTS DE DIEU
Le titre semble prétentieux car qui peut mieux que Dieu conseiller une personne qui veut Le connaître personnellement ?
C’est vrai que ce n’est pas quelque chose qu’un homme peut faire. C’est une action « providentielle » ou « surnaturelle ». Des hommes et des femmes chrétiens peuvent croiser votre route mais ce ne sont pas ces personnes-là qui peuvent changer votre vie en profondeur. Je m’explique. C’est encore et grâce à la Bible que les choses se produisent. Cette Bible dit : « La foi vient de ce que l’on entend et ce que l’on entend vient de la Parole du Christ. » (Romains 10 verset 15). C’est le Christ, le Messie Jésus qui produit en nous la foi grâce à Sa Parole. Car « Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre… » (2 Timothée 3 : 16 ). Cette parole de Dieu produit des effets dans notre cœur et va jusqu’à le transformer.

 

Vous vous dites maintenant : si c’est une action surnaturelle de Dieu alors où est ma part de responsabilité ? Dois-je attendre que Dieu vienne me donner la foi et me sauver de mes péchés et tout se passe bien ou dois-je provoquer quelque chose pour que le processus se mette en marche ?
Vous admettez avec moi qu’une rencontre se fait à partir de deux personnes qui veulent bien établir un contact ! L’un et l’autre va fournir un effort pour que cette rencontre puisse avoir lieu. Une personne va peut-être fournir plus d’effort que l’autre mais elle attend aussi une réaction, ne serait-ce que minime de la part de l’autre. Il en va de même avec Dieu. Il attend au moins une soif, un désir, un soupir de la part de l’homme pour qu’il puisse répondre.
Je ne prétends surtout pas avoir toutes les réponses mais je sais qu’il y a des exceptions à la règle. Des personnes qui n’ont presque pas cherché Dieu se sont retrouvées à vraiment croire en Lui, à la suite de « révélations ».

 

studybible

 

1/La part de Dieu :
Je vais commencer par dire quelque chose qui n’est pas agréable à entendre. On parle en effet beaucoup du Dieu d’amour et c’est vrai que c’est un de ses attributs (ce qui le qualifie et le caractérise) mais on oublie une chose aussi essentielle, c’est aussi un Dieu juste et en colère contre tous ceux qui ne croient pas en lui. « La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent la vérité captive, car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, car ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont pas rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. » (Romains 1 versets 18 à 21).
Que dit cette parole ? Dieu est en colère contre tout homme qui ne le reconnaît pas en tant que tel en voyant la création et l’univers, façonnés par Lui. Il est fâché contre tout homme qui ne croit pas en lui car il a laissé une preuve tangible de son existence à travers « ses ouvrages » c’est-à-dire la création. Normalement, l’homme doit être émerveillé et en pleine admiration en contemplant l’univers et en s’exclamant : « Oh. Il y a un Dieu qui a créé tout cela ! ».
Bien évidemment, cette exclamation ne suffit pas pour connaître Dieu personnellement ! Ceci est juste une étincelle de foi. Ce n’est qu’un petit début mais ce n’est pas encore cela. J’ajoute simplement que cette foi est nécessaire et fondamentale pour s’approcher de Dieu. « Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie qu’il existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent » (Hébreux 11 verset 8).
Dieu va répondre à l’homme qui le cherche avec la foi. L’homme doit croire que Dieu existe. Quelqu’un peut avoir beaucoup de difficultés à croire en Dieu ; je leur conseille de s’adresser quand même à Dieu en disant à Dieu leur difficulté. Bien des personnes se sont adressées à Dieu en disant : « Dieu, si tu existes, montre-moi les preuves et je croirai en toi ! ». Ces personnes cherchaient des preuves dans la Bible et en effet, au bout de quelque temps, elles ont été convaincues de l’existence de Dieu ou de Jésus-Christ en tant que Messie. Voilà des personnes qui ne restent pas passives face à cette question fondamentale ! Elles ont voulu résoudre cette question de l’existence de Dieu une fois pour toutes car elles ne veulent plus être dans cette condition de rébellion contre Dieu.
Dieu exige donc à l’homme d’avoir la foi mais aussi de l’obéissance. Les deux choses sont très liées. Le mot grec « pistis » qui veut dire : foi, fidélité, grâce, preuve certaine, conviction, engagement comporte cette idée d’obéissance.
La foi doit être active. Elle ne doit pas rester au stade de la pensée. Il faut parfois beaucoup de temps avant que Dieu se révèle dans Sa Parole mais il ne faut pas se décourager car on oublie parfois que cette foi que Dieu demande à l’homme est aussi quelque part un don de sa part. « C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu » (Ephésiens 2 verset 8).
Vous allez me dire mais je ne comprends plus rien. D’un côté, il faut que je croie que Dieu existe et de l’autre, c’est finalement un don de sa part !
Oui en effet, vous avez tout à fait compris.
Dieu a fait sa part en posant un acte concret dans l’histoire de l’humanité et c’est le message central de la Bible ; « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est point jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu » (Jean 3 versets 16 à 18).

michelangelo

En lisant ces versets, il y a bien un engagement de Dieu pour entrer en contact avec l’homme. Il n’est pas content lorsque l’homme se détourne de lui car il a montré à travers la mort de Jésus son incroyable amour pour l’humanité afin de le sauver justement de la colère et du jugement !
L’acte de Dieu a été posé depuis très longtemps et il s’agit pour l’homme de répondre favorablement à cet appel de Dieu. Cet appel est valable encore jusqu’à aujourd’hui, mais attention, il ne dure pas éternellement comme il est sous-entendu dans ce texte qu’il y a un jugement. Ailleurs, dans l’épître aux Hébreux chapitre 9 verset 27, c’est encore plus explicite : « Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement… ». Il est donc avantageux de croire en Dieu et en son Fils Jésus et de ne pas se mettre « sous sa condamnation » car « c’est une chose terrible de tomber entre les mains du Dieu vivant » (Hébreux 10 verset 31).
Lorsque je parle à des personnes dans la rue sur Dieu, certains me disent : « Oh, on verra bien ce que Dieu va me dire lorsque je le verrai face à face. Je n’ai pas peur de lui dire ce que je pense de lui ». Quelle impertinence et quelle inconscience aussi !
Un apôtre qui s’appelle Jean a reçu des révélations de la part de Dieu lorsqu’il était sur l’île de Patmos, en étant prisonnier et avancé en âge. Ce livre c’est l’apocalypse de Jean et le mot « apocalupsis » en grec veut justement dire « révélation ».

 

Il parle de cette colère de l’Agneau (C’est Jésus) : « Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : Tombez sur nous et cachez nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’Agneau ; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ?» (Apocalypse 6 versets 15 à 17).

 

Si la Bible décrit la colère de Dieu comme une chose terrible, l’homme doit faire très attention. Le jugement de Dieu, cela doit être quelque chose d’inimaginable car le livre de l’apocalypse parle encore non seulement du jugement mais aussi du châtiment qui est réservé à tous ceux qui ne croient pas en Dieu et en Jésus. Dieu inscrira dans le livre de vie tous ceux qui croient en lui et en sa parole, mais à tous ceux qui sont rebelles contre Dieu et ne croient pas en lui, leur nom ne sera pas dans le livre de vie. « Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu » (Apocalypse 20 verset 15).

(Accéder à la page suivante en bas des images du carrousel)