Pour ceux qui veulent devenir enfants de Dieu

Classé dans : Articles | 0
Ces sont des réalités qui vont bientôt s’accomplir sur la terre. C’est pourquoi, Dieu attend la part de l’homme car il veut le sauver de ce jugement à venir. La fin des temps existe bel et bien ! Nous ne savons pas quand elle aura lieu mais les signes sont là. Vous avez certainement peur de lire toutes ces choses. Je peux vous dire qu’en écrivant ces quelques lignes, j’éprouve moi aussi de la crainte ; Dieu est une réalité et on ne se moque pas de lui ! J’éprouve de la crainte et du respect vis-à-vis de Lui ; chose que je ne ressens pas souvent mais je Le remercie parce que je ressens cela maintenant pendant que je vous écris !
Si vous savez combien Dieu est respecté et honoré dans le ciel, vous allez peut-être avoir un petit peu de crainte et de révérence pour Lui et pour ce qu’il est !

 

Le prophète Esaïe dans la bible ainsi que l’apôtre Jean ont eu la vision de ce qui se passe dans le ciel. Esaïe décrit une scène où il était tombé comme mort devant la majesté et la sainteté de Dieu. « L’année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé, et les pans de sa robe remplissaient le temple. Des séraphins se tenaient au-dessus de lui ; ils avaient chacun six ailes ; deux dont ils se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les pieds, et deux dont ils se servaient pour voler. Ils criaient l’un à l’autre, et disaient : Saint, Saint, Saint est l’Eternel des armées ! Toute la terre est remplie de sa gloire ! Les portes furent ébranlées dans leur fondement par la voix qui retentissait, et la maison est remplie de fumée. Alors, je dis : Malheur à moi, je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures et mes yeux ont vu le Roi, l’Eternel des armées. Mais l’un des séraphins vola vers moi, tenant à la main une pierre ardente, qu’il avait prise sur l’autel avec des pincettes. Il en toucha ma bouche et dit : Ceci a touché tes lèvres ; ton iniquité est enlevée, et ton péché est expié » (Esaïe 6 versets 1 à 7).

cielavecsoleilbleu

 

Le prophète Esaïe se tenait devant le saint trône de Dieu et combien, il sentait son impureté face à la sainteté de Dieu. Les anges (les séraphins) eux-mêmes ne peuvent pas voir directement la face de Dieu mais ils se couvraient eux-mêmes leur propre face. S’ils sont, nuit et jour, devant le trône de Dieu avec une telle révérence, à combien plus forte raison, devrions-nous avoir encore plus de respect vis-à-vis de ce grand Dieu glorieux !
L’apôtre Jean qui a vécu plusieurs siècles plus tard a aussi vu presque la même scène que le prophète Esaïe mais avec beaucoup de détails ; « Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant qui criait d’une voix forte : Qui est digne d’ouvrir le livre et d’en rompre les sceaux ? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre ne put ouvrir le livre ni de le regarder. Et l’un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Et je vis au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un Agneau qui était comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’Agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums qui sont les prières des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau en disant : Tu es digne de prendre le livre et d’en ouvrir les sceaux car tu as été immolé et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. Je regardai et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône, des êtres vivants et des vieillards et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. Ils disaient d’une voix forte : l’Agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire et la louange.
Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône et à l’Agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire et la force, aux siècles des siècles ! Et les quatre êtres vivants disaient : Amen ! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent » (Apocalypse 5).

 

L’apôtre Jean a vu cette scène comme peut-être devant un écran cinématographique. Celui qui est assis sur le trône, c’est Dieu le Père et l’Agneau qui a été comme immolé, c’est le Seigneur Jésus. Ils sont adorés par des myriades (quantité innombrable) de myriades et des milliers de milliers d’anges. Toutes les créatures dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer etc…ainsi que les quatre êtres vivants et les vieillards se prosternent aussi devant Dieu le Père et son Fils. Voilà ce qui se passe dans le ciel et nous sommes tellement loin de cette réalité !
2/La part de l’homme
Etant donné que vous avez entrevu un peu sur ce qui se passe dans le ciel et compte tenu de ce que vous avez compris aussi de cet amour extraordinaire de Dieu qu’il a prouvé en envoyant son Fils sur la terre mourir à cause de nos péchés, la part de l’homme revient maintenant à obéir à Dieu et à le chercher. Pour pouvoir apaiser la colère de Dieu et aussi pour vivre cette vie de bonheur dans la communion avec Lui, il est plus que temps que l’homme décide de suivre Dieu, son créateur.
Comment faire ? Peut-être devrez- vous commencer par admettre votre besoin de Dieu. Il est temps de vous adresser à lui par la prière. La prière n’est pas une récitation toute faite mais vous pouvez parler tout simplement à Dieu avec vos mots, en lui disant tout ce que vous avez sur le cœur.

 

jeunepriere

 

« Cherchez l’Eternel pendant qu’il se trouve ; invoquez-le tandis qu’il est près. Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées ; qu’il retourne à l’Eternel qui aura pitié de lui, à notre Dieu qui ne se lasse pas de pardonner » (Esaïe 55 versets 6 à 8). Vous avez besoin de vous repentir et de confesser à Dieu vos fautes. Sachez une chose, Dieu par le Seigneur Jésus pardonne toutes vos nombreuses fautes, quelles qu’elles soient. Ayez le courage de tout lui dire lorsque vous êtes seul(e) dans le secret de votre chambre ou dans un lieu isolé.

 

L’épitre de Jean nous dit « Si nous confessons nos péchés, il (Dieu) est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de toute iniquité » (1 Jean 1 verset 9). Soyez donc certains que Dieu vous entend et vous pardonne si vous vous repentez devant lui. Reconnaissez aussi ce que Jésus a fait sur la croix pour vous. « Car le salaire du péché c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ, notre Seigneur » (Romains 6 verset 23). « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. C’est lui que Dieu a destiné à être, par son sang pour ceux qui croiraient, victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience ; il montre ainsi sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus » (Romains 3 versets 23 à 26).

 

Approchez-vous de Dieu avec un cœur sincère et avec foi. Soyez humbles car Dieu n’aime pas les orgueilleux et les hautains. Soyez sûrs que Dieu vous écoute.
Jésus a dit : « Demandez et l’on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe » (Matthieu 7 versets 7 à 8).
Laissez après Dieu vous toucher car le salut n’est pas quelque chose que l’homme peut produire. C’est une œuvre divine. Tôt ou tard, il y aura comme un « déclic surnaturel » qui va se produire et vous saurez qu’il vous a répondu. Cherchez-le aussi et surtout à travers Sa parole qu’est la Bible. Lisez le Nouveau Testament et surtout les paroles de Jésus dans les Evangiles.

 

hommdevcroix

 

J’espère que je vous ai un peu aidé. Sachez que ce n’est pas une recette que je vous ai donné car Dieu peut faire au-delà de tout ce que j’ai écrit ! Chaque chemin de salut est différent. Poursuivez le vôtre et que le Seigneur Jésus vous accompagne ! Voici une promesse qu’il a écrit pour vous « La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6 verset 40). Amen ! (Ainsi soit-il !)
                                                                                                                                                                                 Sylvia IBRAHIM