Pourquoi la croix, quel scandale!

Classé dans : Articles | 0
La grandeur de Dieu réside justement dans sa capacité à être humble malgré Sa toute-puissance et son omniprésence !
La faiblesse de l’homme réside dans sa capacité à être très orgueilleux malgré ses limites et son impuissance face à la mort !
Dieu a choisi la croix comme moyen de salut pour l’humanité entière ! Réfléchissez à un court instant combien le sacrifice de Jésus à la croix est une grande preuve de l’amour de Dieu pour les êtres humains comme vous et moi ; et en plus, nous ne le méritons pas !

 

Comment pouvons-nous être aussi indifférents ? Jésus a enduré de la part des gens comme vous et moi dans le contexte de son époque, le rejet, le mépris, les insultes, la violence. Lisons de plus près cette histoire. « Les soldats du gouverneur conduisirent Jésus dans le prétoire et ils assemblèrent autour de lui toute la cohorte. Ils lui ôtèrent ses vêtements, et le couvrirent d’un manteau écarlate. Ils tressèrent une couronne d’épines, qu’ils posèrent sur sa tête, et ils lui mirent un roseau dans sa main droite ; puis, s’agenouillant devant lui, ils le raillaient en disant : Salut, Roi des Juifs ! Et ils crachaient contre lui, prenant le roseau et frappaient sur sa tête. Après s’être ainsi moqués de lui, ils lui ôtèrent le manteau, lui remirent ses vêtements et l’emmenèrent pour le crucifier…Après l’avoir crucifié, ils partagèrent ses vêtements, en tirant au sort afin que s’accomplit ce qui avait été annoncé par le prophète : ils se sont partagé mes vêtements et ils ont tiré au sort ma tunique…Avec lui furent crucifiés deux brigands, l’un à sa droite et l’autre à sa gauche…Les passants l’injuriaient et secouaient la tête, en disant : toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même ! Si tu es Fils de Dieu, descends de la croix ! Les principaux sacrificateurs avec les scribes et les anciens se moquaient aussi de lui, et disaient : Il a sauvé les autres et il ne peut se sauver lui-même ! S’il est roi d’Israël, qu’il descende de la croix, et nous croirons en lui. Il s’est confié en Dieu, que Dieu le délivre maintenant s’il l’aime. Car il a dit : Je suis Fils de Dieu. Les brigands, crucifiés avec lui, l’insultèrent de la même manière. » (Matthieu 27 : 27-44).

 

Jésus a subi non seulement l’atrocité de la douleur de la croix mais aussi l’incompréhension la plus totale des spectateurs de cet évènement ! Ils n’avaient pas saisi que c’était pour eux que Jésus était en train de subir le martyr !
Malheureusement, la même incompréhension demeure aujourd’hui. Le cœur des hommes est devenu insensible à cet évènement de la croix. Et pourtant, Dieu a donné ce qu’Il a de plus cher : son propre Fils. Vous pensez peut-être que Dieu le Père est resté indifférent à la souffrance de son propre Fils sur cette croix ? Pas du tout !

skyeclair1

La colère de Dieu sur le péché devait se déverser sur Jésus au lieu qu’il la déverse sur vous et moi !
La Bible dit : « Celui qui n’a point connu le péché (Jésus), il (Dieu le Père) l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui, justice de Dieu. » (2 Corinthiens 5 : 21).
Sur cette croix, il fallait que Jésus qui est parfaitement Dieu et parfaitement homme, endure la colère divine. Un être humain comme vous et moi, ne pourrons pas subir une telle colère car nous ne pouvons simplement pas la supporter !
Le sacrifice parfait qui est Jésus, car innocent et impeccable (sans péché) est le seul qui a pu satisfaire la condition divine. Et comme disait un fameux pasteur : « Il faut être Dieu pour supporter la colère de Dieu ! ».
J’aimerai terminer cette réflexion par une expression poétique qui a ses limites mais qui peut encore nous faire méditer sur cette croix, source de salut pour tous les hommes.

 

croixjesus

Un jour de douleur au Printemps,
Dans les affres des tourments et souffrances,
Toi qui es Dieu, tu as franchi le mur de séparation entre toi et les hommes.
Tu es venu goûter la souffrance et l’agonie la plus amère sur cette croix !
Peu de temps avant que la mort vienne retirer ton souffle de la terre des vivants,
Tu t’es senti trahi, abandonné et seul face à ton destin !
Et tes disciples avant cela t’ont tous trahi…Pas un seul ne t’a été fidèle !
Comment as-tu géré cette abominable nuit,
Où personne, personne ne pouvait comprendre…
Seules les gouttelettes de sang sur ton front, témoigneront de cet instant,
L’intensité de la douleur et le prix du sacrifice !
Oh ! Jamais personne n’aurait su dire les mots pour te réconforter…
Cette nuit-là, tu devais la passer seul…
Un ange est venu te réconforter dans cette nuit qui ne ressemble pas aux autres nuits !
Oh ! Seigneur, face à ta douleur, que dois-je répondre ?
                                                                                                                                  Sylvia IBRAHIM